jeudi 6 novembre 2014

Gouttes d' océan .

                                     Petites réflexions d'une petite goutte de l'océan ... sourire..



Nous vivons l'expérience de la vie humaine en tant qu'individu, chacun de nous a, ce que j'appellerai un équipage .
Nous avons l'égo qui nous permet de nous identifier .C'est son rôle, c'est un peu le T-shirt qu'on a eu envie de porter cette fois-ci, le bateau dans lequel s'expérimente le voyage de cette vie .
C'est lui qui nous permet de découvrir la vie sous un certain point de vue et de participer avec une facette unique, différente des autres, de faire partie du patchwork de ce monde .
L'expérience de l' individualité se construisant sur ce concept d'être séparés .
Pour mieux se retrouver ..

Petite partie du grand tout qui se joue, petite goutte qui fait partie de l'océan et qui le compose, aussi .
 Nous naviguons donc, en tant que goutte individuée dans ce grand océan, oubliant parfois que c'est notre nature profonde .





M'est venue pour le mental, l'image du capitaine qui dresse une carte de ce qu'il connaît et préfère parfois tourner en rond que de se risquer en eaux troubles .. de ce qu'il imagine de l'inconnu, parce que son rôle à lui est de nous préserver .Plutôt méfiant, il analyse et dresse en revue tous les éléments qu'il a à sa disposition pour faire de son mieux .
Le capitaine joue son rôle pour amener le bateau à destination, de la façon qui lui paraît la plus sûre .
Mais la direction, elle, vient de l'être, qui s'exprime par le coeur .
L'art de ce jeu est de rester à l'écoute de cette direction qui nous anime et également des ressources et particularités du bateau, de ce par quoi se définit l'égo, ce qui se vit en tant qu'individu, de son point de vue .

Si l'on oublie d'être à l'écoute du coeur, on vit un voyage dirigé par la méfiance et le besoin de protection .
L'on ferme son regard à l'étendue des opportunités, trop focalisé par les peurs .

On ne le savoure pas de la même façon, on ne goûte pas pleinement la joie d'être incarné dans ce monde riche de possibilités .

C'est vrai que le coeur chuchote parfois et pour bien l'entendre il y a besoin de revenir à cet espace de calme et de silence intérieur .
Le mental fait de son mieux lors des tempêtes de notre vie . Il "a besoin " d'être reconnu à sa juste valeur pour ne pas en faire trop et déborder .C'est un compagnon de route au service du "Je" qui s'expérimente .

Le challenge me semble être que tout l'équipage soit en harmonie dans cette direction du coeur .
Que les moteurs du mental n'aillent pas à contre-sens du gouvernail du coeur .
Avec la conscience que quel que soit ce qui se présente dans l'expérience de cette vie, c'est dans l'écoute et la participation de ces différentes parts de soi que l'on s'offre la traversée la plus joyeuse et vivante .

Et lorsque c'est harmonieux en nous, en cet équipage intérieur, nous pouvons alors pleinement rencontrer l'autre, dans son expérience, l'accueillir et partager des moments de vie, s'apporter, se nourrir mutuellement.
Ouvert dans la confiance du coeur, pleinement à ce qui se vit dans l'instant, le présent de la vie .
Voir les similitudes et s'enrichir des différences . Vibrer d'une expérience partagée .

S'ouvrir à la danse des multiples "Je", à goûter cet océan dont vous venons tous, que nous composons ensemble .
Prendre soin de soi pour pouvoir prendre soin de l'autre, de ce qui se vit .
Prendre soin et embellir ce monde, cet océan dans lequel nous baignons à chaque instant et que nous n'avons jamais quitter dans le fond, que nous jouons à travers de multiples formes .





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire